Blog, jeux de figurines, sandgrave, Séances

Séance du dimanche 14 juillet 2019

Fête nationale, mais pas de repos pour les magiciens pilleurs de tombeaux, quelques éclairs bien sentis pouvant faire office de feux d’artifices.

Chasse au trésors dans un tombeau bouleversant toutes nos notions d’architecture, avec un escalier au milieu d’une salle, et un secteur labyrinthique (il m’en faut peu pour être perdu). Ainsi qu’un trésor comptant double.

À part ça rien de trop méchant, Stéphane a galéré, coincé dans des couloirs trop étroits pour son style de magie avec un spectre.

De mon côté, moyen sans plus, j’ai toutefois perdu ma fantassine, tuée par une créature abominable issue des tréfonds insondables de l’horreur. Un flabellifère… Mort-vivant en plus… Je penche pour un éventail en adamantium. Bref, avant la prochaine partie, je vais devoir réfléchir entre faire venir sa jumelle vengeresse, ou un autre soldat.

Et enfin, Jérémie. Qui a roulé sur la table, raflant les trésors et l’expérience sans trop souffrir, tout en éliminant les troupes de Stéphane poursuivants les richesses leur passant sous le nez.

Photos pas très bonnes, luminosité ambiante moyenne, et j’ai hésité à utiliser le flash.

Blog, jeux de figurines, sandgrave, Séances

Séance du dimanche 23 juin 2019

Le retour du décor de Sandgrave, modèle poids lourd, pour Jérémie, Stéphane et moi.

Une sombre histoire de pillards sanguinaires venus profaner des sites archéologiques, tout en massacrant les gardiens. Il ne manquait que l’essence pour terminer sur une note flamboyante.

La réalité n’est pas très différente, trois groupes de gentils aventuriers, menés par des magiciens talentueux, sont venus explorer des ruines dangereuses. Sûrement avec des intentions louables… Le hic, car il y en a toujours un, c’est qu’en plus des morts-vivants gardant les lieux, il y avait aussi un spectre et des humains agressifs. Voire même dans le cas d’un des voleurs de Stéphane une Lamia venue spécialement pour faire des choses pas vraiment recommandables avec son âme.

Au final, des blessés graves face à un squelette (il avait un arc, et aussi des os très pointus) ou un cultiste (il avait une grosse épée, et des yeux qui font peur), tout cela pour des trésors pas folichons.

Blog, jeux de figurines, sandgrave, Séances

Séance du dimanche 02 juin 2019

Hier, nous étions trois à participer à une partie de Sandgrave, avec encore plus de nouveaux décors.

Suite du scénario précédent, avec des morts-vivants récupérant des trésors en groupes organisés. Malheureusement pour eux, pas assez face à des groupes d’aventuriers assoiffés de richesses.

Huit trésors, trois groupes, la division est simple, il y en a au moins un qui partira les poches moins pleines. Moi en l’occurrence.

Pas grave, le terrain s’y prêtant, j’ai pu jouer au GROS bâtard en décimant les magiciens de Jérémie et Stéphane à coup d’Éclairs dans les dents. Et ça, ça donne plein d’expérience.

J’ai maintenant l’impression que mes gnomes devront faire attention lors de leur prochaine sortie, ils ne sont pas faits d’amis sur ce coup-là…

 

Blog, jeux de figurines, sandgrave

[Sandgrave] Les Maléfices de la Reine Sans Visage : 1 – Une étrange tuerie

Il y a quelques semaines, le dimanche 21 avril, nous avons joué à une partie de Sandgrave. Comme nos sorciers ont avancé en niveau, j’ai décidé de lier 5 ou 6 parties en une campagne narrative inspirée du Réveil du Seigneur Liche, dont voici le premier épisode.


Scénario 1 : Une étrange tuerie

Introduction

Les magiciens et leurs soldats ont vent d’une expédition qui vient de se faire massacrer dans un ancien district au nord de la Grande Pyramide, près du temple délabré de Khemenset. En soi, cela n’a rien d’inhabituel et nombreux sont ceux qui se font attaquer par les monstres ou les autres expéditions au milieu des ruines d’Horakhis.

Mais le plus étrange selon la rumeur, c’est que ces assaillants seraient des humains et qu’ils n’auraient pas touché aux trésors que leurs victimes transportaient… Bien que les motivations de ces attaquants soient un mystère, le plus important c’est que le butin est toujours sur les lieux du massacre. Il suffirait d’y aller pour le récupérer sans effort. À condition d’y arriver les premiers car les autres expéditions ont la même idée en tête…

Scénario

Au lieu de placer des marqueurs trésors sur la table, les joueurs placent des marqueurs représentant des cadavres. Les expéditions doivent ensuite fouiller tour à tour les différents corps qui jonchent le sol afin de trouver des trésors ou d’autres surprises.

Pour les besoins du scénario, j’ai donc dû fabriquer des marqueurs des soldats morts ou blessés :

Deux jetons fabriqués à la va-vite de soldats gisants dans le sable.


Conclusion

Suite à la fouille du site et des cadavres, des notes de recherches ont été trouvées sur le corps d’un magicien décédé. Les textes, écrits en pattes de mouche et difficilement lisibles, parlent d’une vieille légende d’Horakhis. Jadis, il y a des siècles, voire peut-être des millénaires, le peuple de la cité était opprimé par une figure tyrannique : la Reine Sans Visage.

Cette monarque mort-vivante, dont la malveillance ne connaissait pas d’égale, régnait d’un main de fer sur Horakhis après usurpé le pouvoir. Mais elle fut un jour renversée au cours d’une révolution. Des hauts prêtres et de puissants magiciens se rebellèrent avec l’appui du peuple contre l’autorité de la reine liche. Ils combattirent ensemble pour contrecarrer ses pouvoirs maléfiques au cours d’un duel magique légendaire avant de l’enfermer à jamais dans une prison secrète.

Les dernières notes du magicien décédé suggèrent qu’il venait de trouver une tablette de pierre sur laquelle était inscrite l’emplacement de cette fameuse prison. Or nulle tablette de pierre n’a été retrouvée parmi les trésors… De leur côté, les rares survivants de l’expédition massacrée racontent qu’ils ont été attaqués par des cultistes de la mort. Au cours de leur assaut sanglant, ces fanatiques ont tué le magicien qui dirigeait l’expédition et ont récupéré la tablette qu’il portait. À l’évidence, c’était leur objectif depuis le début.

Les agissements de ces cultistes de la mort ne disent rien qui vaillent… Les magiciens, soucieux de la tournure que prennent les évènements, fouillent compulsivement leurs bibliothèque à la recherche d’informations supplémentaires. Mais deux jours à peine après l’assaut des cultistes, un léger tremblement de terre se fait soudainement sentir tandis qu’une vague de froid et d’énergie nécromantique remonte à la surface depuis le Labyrinthe Souterrain et traverse la cité entière. Tout le monde ressent alors un frisson sinistre parcourir l’échine tandis que les morts-vivants qui arpentent les ruines cessent d’avoir un comportement désordonné.

Tout porte à croire que la Reine Sans Visage est revenue…

À suivre…